City break à Copenhague

J’attendais ce week-end à Copenhague avec beaucoup d’impatience!  Parce qu’il faut l’avouer, l’année 2017 n’a pas vraiment commencé comme j’espérais : petits aléas de la vie, et puis surtout, grosse panique avec Vueling qui c’est terminée par l’annulation de mon week-end en Autriche en janvier  (merci encore G.  pour cette fameuse question posée ce vendredi soir à 21h, une semaine avant mon départ.. ah ah ah ). Annulation et remboursement!  Le service client de Vueling a été super efficace sur ce coup!

Revenons à notre destination ! Je suis partie avec la compagnie Norvegian Airline, billet à 59€ acheté durant la « Black Friday » en décembre! Première fois avec cette compagnie.  Et si mon vol retour c’est très bien déroulé, ce ne fut pas le cas pour le vol « paris-copenhague »  avec plus d’1h de retard! Heureusement, sur place, les lignes de métro automatisées fonctionnent 24h/24h et j’ai pu rejoindre mon auberge sans souci à 1h du matin ….

J’ai voulu volontairement limiter mon budget hébergement. Copenhague est une ville aussi cher que Paris (voir un poil un peu plus). Et si pour mes billets je m’y suis prise relativement tôt, je ne peux pas dire la même chose pour le logement.
Je m’étais fixée comme limite 100€ pour 2 nuits et de préférence  en plein centre pour éviter les trajets en métro. Impossible? Non ! Certes, les chambres sur AirBnB étaient soit trop chères soit trop éloignées du centre. Mais j’ai trouvé  un lit en dortoir (de 6) dans une charmante petite auberge idéalement située à Nyhavn, pour environ 88€ les 2 nuits.

Bon ok, ce genre d’hébergement me convient. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Les chambres sont petites mais bien agencées, les lits confortables et isolés par un rideau, les espaces communs sont joliment décorés et chaleureux, hormis peut -être ceux à l’étage qui mériteraient d’être rafraîchis mais je crois que des travaux étaient en cours.
Mon seul point négatif (oui j’aime chipoter sur des détails) serait le manque de sanitaires et de douches pour ce type d’auberge. Mais je ne me suis jamais retrouvée à faire la queue le matin et le soir au moment de la douche!!


On petit-déjeune en marchant  jusqu’à Rosenborg Slot, château qui servit jadis de résidence d’été à la famille royale au 17ème siècle. Aujourd’hui c’est un musée, qu’on n’a pas pu visiter car à 9h tout était encore fermé.
Pour accéder au château, nous sommes passé par le jardin du Roi (le Kongens Have), le plus vieux parc de la ville où on trouve également une statue de Hans Christian Andersen l’auteur danois  de la Reine des Neiges et de la Petite Sirène.


Le jardin botanique de Copenhague  se trouve à une dizaine de minutes à peine du château.
Le jardin (sûrement très agréable l’été) est en libre accès. Mais les serres étaient également fermées. Non mais qu’elle idée de se réveiller aussi tôt après une si courte nuit ! Toutefois, je ne suis pas trop déçue car la grande serre tropicale est un bâtiment remarquable qui mérite vraiment le coup d’œil !
On continue notre balade matinale vers le nord de la ville à Norrebro, quartier populaire et assez jeune de Copenhague. Lors de mes recherches pour préparer ce voyage, j’avais vu des photos d’une place rouge avec un aménagement urbain assez atypique. Mais après plus de 3/4 d’heure de marche, la déception fut immense: les aménagements sont quasi inexistants.
Les couleurs sont fades et délavées. De plus, le ciel gris n’a fait que renforcer ce coté glauque de la place. C’est un peu penaud qu’on retourne vers le centre.


L’hôtel de ville de Copenhague est un bâtiment assez imposant, ouvert au public avec un musée payant. On peut également profiter du grand hall pour une petite pause. Mais on y trouve aussi une horloge astronomique assez imp ressionnante qui outre l’heure locale, indique aussi l’heure solaire, la position des planètes, le calendrier grégorien, ..

Bon, on ne va pas se mentir, ce weekend à Copenhague était aussi motivé par la visite de Christiana, ce fameux quartier auto proclamé « ville libre » ! Ici tout est toléré ou presque ! Mais là encore 2ème déception de la journée. L’hiver à Christiana ça craint ! Pas d’animations, les façades des maisons colorées et les magnifiques fresques  peinent à nous redonner le sourire.
On décide quand même de se balader dans ce lieu très atypique.  N’hésitez pas à vous perdre sur les petits sentiers, car les petites maisons au bord de l’eau sont assez jolies. Ils ont quand même beaucoup de chance ceux qui y vivent..

Pour déjeuner,  rien de mieux que le Copenhagen Street Food, à Papiroen près de la zone industrielle : cet entrepôt accueille uniquement des food trucks, idéal pour une pause à midi au bord de l’eau ou encore pour boire des verres le soir. Il faut compter environ une dizaine d’euros pour un repas. Le plus compliqué dans ce genre d’endroit c’est de ce décider sur ce qu’on va bien pouvoir manger ! Pratiquement toutes les cuisines sont présentes: du burger au tacos, en passant par les sushis et les fameuses spécialités danoises , les tartines smørrebrød (tartine de pain de seigle garnie de saumon, viande ou fromage).
J’ai beaucoup aimé le Copenhagen Street Food, pour son côté décalé, et son ambiance. Certes, il y a du monde, mais c’est bon enfant. Et puis on y mange bien !

Pour digérer, on prend de la hauteur. Direction le Christiansborg Slot et sa fameuse tour dont l’accès est gratuit ! La haut la vue à 360° sur la ville est magnifique et unique.   Le Christiansborg Slot c’est aussi (et surtout) un palais qui abrite le parlement Danois, la cour suprême et le bureau du Premier Ministre.

Nouveau coup dure! Encore ? Oui ! entre autre parce que l’un des plus vieux parcs d’attraction d’Europe, « Tivoli » était tout simplement fermé, car en travaux ! Ok on aurait pu se renseigner avant… Et c’est à travers les grilles qu’on aperçoit les décors de ce parc et les lumières des attractions…

Flâner dans les rues de Copenhague est un véritable plaisir. Surtout lorsqu’on tombe par hasard sur de jolies places colorées comme Gråbrødretorv.

 

Pour reposer nos petits pieds après cette longue journée à travers la ville, on se pose dans un bar bière, le Mikkeller Bar. Le lieu est chaleureux et très accueillant. On y sert des bières locales. Et moi qui ne suis pas très « bière, » j’ai beaucoup aimé leur fabrication maison (mention pour celle à la cerise !). On notera que les boissons sont servies dans des verres à vin. La classe !

Et c’est en solo (et sous la pluie) que je profite de ma dernière journée dans la capitale Danoise. Nyhavn (qu’on prononce « nu-haoun ») est reconnaissable à ses jolies bâtisses colorées le long du canal. C’est (un peu) la carte postale de la capitale danoise!
Très fréquenté par les touristes, il reste toutefois un quartier charmant et surtout incontournable. Nyhavn fait parti du quartier Royale qui comprend également l’Amalienborg Slot, la résidence de la famille royale. Tous les jours à midi on peut assister à la relève de la garde.

A quelques mètres on aperçoit  l’église en marbre Marmorkirken.  Cet édifice monumental abrite une coupole impressionnante inspirée de celle de St Pierre de Rome ! Attention les visites sont interdites durant l’office et l’accès à la coupole est fermé lorsqu’il pleut (et bien sur moi, j’arrive à  11h à l’heure de la messe et sous la pluie. J’ai tout compris !! ).

Si vous cherchez la fameuse Petite Sirène de Copenhague, il suffit de suivre les touristes ! J’essaye de me faufiler parmi la foule et arrivée au bord de l’eau je ne peux pas m’empêcher de sortir un « ah c’est ça ? ». La statue est très belle et mélancolique, mais son emplacement ( au bord d’un trottoir super bétonné et les usines en fond) ne la met pas en valeur. Et c’est bien dommage…
Je continue ma balade vers la citadelle en forme d’étoile : Kastallet. La promenade y est agréable (même sous la pluie).

Un petit tour au marché couvert de Torvehallerne, le plus grand marché couvert de Copenhague. Des étales colorées et appétissantes. Un régal pour les yeux et les papilles !

Cette petite balade m’a ouvert l’appétit. L’occasion pour moi de tester l’une des nombreuses adresses conseillée par une amie avant mon départ : Far’s Deng. Avocat toast , café chaud, pain perdu moelleux et sa compote de pomme chaude et délicieuse, bref un R.E.G.A.L. ! C’est dans ce lieu convivial où ce mêle à la fois une ambiance très intimiste et chaleureuse que j’ai commencé à comprendre  le concept super tendance actuellement chez nous : le « Hygge ». La petite salle offre un espace confortable et douillet où on peut bavarder assis autour d’une grande table éclairée par des bougies. Autant dire qu’avec le temps pourri qu’il faisait dehors, j’ai passé un agréable moment dans ce petit restaurant.

Avec un peu (beaucoup) de courage, je retourne me balader dans la ville pour profiter de mes dernières heures sur le sol Danois.

Copenhague est une jolie ville, même sous la pluie et le ciel tout gris de l’hiver. Je n’ai pas eu beaucoup de chance durant mes visites, mais « I will come back » car j’ai encore tant de choses à voir et à faire dans cette magnifique capitale Danoise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *