Les ateliers du Grand Musée du Parfum

A l’occasion des Journées du Patrimoine, j’ai eu la chance de participer à un des ateliers olfactifs proposés par le Grand Musée du Parfum à Paris.

Durant 1h nous avons joué les apprentis parfumeurs et découvert un peu plus le monde du parfum.  Au cours de cet atelier nous avons appris à recréer un fruit : la poire.
Le parfumeur est un artiste, peut être même un magicien. Il peut créer une émotion ou faire revivre un souvenir à partir d’une odeur.

Notre professeur nous a expliqué que pour « créer » un parfum poire, le parfumeur faisait appel à différents composants (très souvent aux noms barbares comme « ACET C6 » ou encore « DAMASCENONE » et « DECADIENOATE » (!!!!).
Mais avant de « construire » ce parfum, il faut apprendre à le « déconstruire ».

La première étape fut d’abord celle que j’ai préféré : nous devions sentir plusieurs ingrédients / composant chimique, et dire ce que nous évoquait cette effluve. Ca pouvait être juste un mot ou encore un sentiment, une émotion. L’élève parfumeur doit faire appel à sa mémoire. En effet, en tant que parfumeur, un client peut lui commander une fragrance juste en utilisant des mots clés. Exemple:  je veux un parfum féminin, rouge, envoûtant, mystérieux et en même temps léger (oui je sais faire la cliente chiante). A partir de ces données le parfumeur doit savoir quel type de composé utiliser. Et vice versa.

La deuxième étape consistait à reproduire une senteur poire avec les différents composants. Il fallait faire appel à sa mémoire, mais aussi à notre odorat. Chaque composant a un rôle, plus ou moins important cette, mais nous devions toutes les utiliser pour recréer le modèle.
Un vrai travail d’équipe car chaque personne a sa propre sensibilité.
Qui dit recette dit proportion ! Nous devions établir (à la louche) la quantité de chaque ingrédient nécessaire afin d’ obtenir un résultat qui se rapprocherait le plus possible de l’original.  Le dosage de chaque ingrédient au gramme près est une phase délicate. Surtout pour moi qui suis maladroite!


Finalement, notre composition c’est révélée très ronde et sucrée.. pas si éloignée de celle d’origine ! nous avions un peu surestimé un des ingrédients ! Mais j’étais assez fière !

Cet atelier fut une vraie découverte  pour moi de l’univers du parfumeur  et du travail (ou du moins une partie du travail) nécessaire pour créer le parfum, la fragrance qui marquera des générations..!

Le Grand Musée du Parfum est un lieu ludique et offre une vraie balade olfactive, tout en sensibilisant le visiteur à l’histoire du parfum et au  métier de parfumeur. Un petit point négatif : le prix qui est un peu élevé (15 € le billet d’entrée.  Mais entrée gratuite à l’occasion des journées du patrimoine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *