Un petit tour au Japon – 2ème étape Kyoto

Après 4 jours passés à Tokyo, direction Kyoto. Cette ancienne capitale impériale se situe à environ 2h30 de Tokyo en Shinkansen. Ce train grande vitesse n’a rien à envier à notre cher TGV en France. D’ailleurs je pense qu’on devrait s’en inspirer pour plusieurs raisons :

  • Les sièges qui se retournent pour toujours être dans le sens de la marche! C’est bête, mais lorsque je suis dans le sens inverse impossible pour moi de travailler ou lire dans le TGV sans avoir la nausée.
  • Le confort! Même en seconde classe, on a de la place pour s’installer. Pratique pour mon acolyte avec ses grandes jambes, il était tout content de pouvoir les allonger (ou presque).
  • Les wagons sans réservation de siège ! Super pratique (oui je me répète), avec nos JR pass, nous n’avions pas réservé nos sièges mais on était sûre d’avoir un train, enfin, en arrivant tôt, car premier arrivé premier assis! Et puis dans tous les cas la liaison Tokyo – Kyoto est assez fréquente.
  • Et les Ekiben, ces fameux Bento qu’on achète sur le quai ou dans la gare. Pas cher et surtout délicieux ! Ca change du jambon beurre hors de prix et à moitié congelé du bar TGV…

Kyoto est une ville très touristique. Et il y a tant de choses à voir! Si vous voulez profiter sans la vague de touristes, il faut se lever tôt ! Le quartier de Gion et ses petites ruelles sont magiques avant l’ouverture des nombreuses boutiques de souvenirs.
Notre programme comprenait une journée complète de visite des temples, une journée à Nara et 2 demies journées (en arrivant de Tokyo et avant notre train pour Osaka) réservées à ce que j’appelle la « déambulation. Comprendre par là se promener et se laisser guider soit pas une odeur de nourriture soit par une jolie ruelle !

Japon raissa.fr-130

Japon raissa.fr-72

Nous avons posé nos bagages dans une petite auberge de jeunesse « Gojo Guest House Annex » que je recommande vivement!
Comme son nom l’indique c’est la petite annexe de l’auberge principale où se trouve les dortoirs, le café bar, etc.. « Gojo Guest House Annex »est une maison de type traditionnel, avec son petit espace pour se déchausser à l’entrée, ses portes en bois coulissantes, son charmant salon et son escalier et parquet en bois qui craquait sous nous pas. Mais l’atout principal de cette auberge (outre le prix), c’est son emplacement: à deux pas du quartier Gion et ses principales « attractions » dont le Gion Corner, établissement où il est possible d’assister aux spectacles de Maïko (apprentis Geisha).

J’ai toujours été fascinée par les Geishas. Et dormir dans leur « quartier » était pour moi un objectif!
On n’a pas croisé énormément de Geishas ou même de Maïko mais ce quartier très traditionnel est assez envoûtant la nuit tombée (et ça même sous la pluie), avec ses lumières tamisées, ses restaurants où s’échappent quelques rires et notes de musique,…
L’architecture typique dans certaines rues et l’atmosphère qui s’y dégageait m’ont tout de suite plongé dans l’univers du livre d’Arthur Golden (Mémoire d’une Geisha)…

A peine arrivée nous sommes donc partis déambuler dans les rues de la ville et profiter des derniers rayons de soleil..

Japon raissa.fr-47

 

Japon raissa.fr-57 Japon raissa.fr-59 Japon raissa.fr-63 Japon raissa.fr-62

Le début de notre journée visite marathon n’avait pas très bien commencé et nous qui voulions arriver à l’ouverture du Kinkaku-ji (le Pavillon d’or) c’était un peu raté. Il y avait déjà pas mal de monde. Les agents à l’entrée répartissaient les touristes afin que tout le monde puisse profiter du paysage. Sincèrement, ça gâche un peu la beauté du lieu… Ce fabuleux bâtiment (car oui ça en jette un peu surtout avec les feuilles d’or qui illuminent le paysage autour) n’est pas le Pavillon d’origine construit par un Shogun  au XIIIème siècle pour y conserver entre autre des reliques bouddhiques. Il a brûlé dans les années 50 et reconstruit à l’identique.

Japon raissa.fr-75

Japon raissa.fr-76

 

Après un rapide coup d’oeil sur le plan on décide de se diriger à pied vers le Ryôanji et le magnifique jardin sec zen. L’entrée est payante (comme la grande majorité des temples). J’aurai préféré visiter ce lieu sans les collégiens surexcités en voyage scolaire. Mais en se concentrant on peut faire abstraction du bruit autour et profiter de la magie poétique de ce jardin sec classé au patrimoine mondiale de l’Unesco. Le parc ainsi que les temples autour, sont également très agréable à visiter.
Direction ensuite, l’ancien Palais impérial. Malheureusement nous arrivons trop tard pour assister au défilé Aoi Matusri (ou festival des roses trémières) mauvais timing, mais on en profite pour déjeuner à l’ombre des pins du jardin impérial.

Japon raissa.fr-950

Japon raissa.fr-951

Le Ginkaku-j, le Pavillon d’argent, est à l’inverse du Pavillon d’or, un peu moins fréquenté, mais la foule y est quand même un peu présente. Ce pavillon est une ancienne demeure du Shogun. Il n’est pas recouvert de feuilles d’argent et reste assez sobre et imposant de part son architecture. Il est entouré d’un parc où on trouve  un jardin de sable mais aussi un jardin japonais avec de la mousse (très minimaliste mais ça fait son petit effet). On profite également de la vue qu’offre le parc sur le nord de Kyoto.
Difficile de tout voir en si peu de jour, mais à l’auberge on nous avait conseillé de nous balader le long du chemin des philosophes. On regrette un peu d’avoir raté la floraison des cerisiers qui longent le canal…

Japon raissa.fr-80

A proximité du quartier de Gion se trouve un « complexe » de temples en haut d’une colline, le Kiyomizu-dera. Les pavillons s’enchaînent les uns après les autres. De vrais merveilles. Le pavillon principal est installé sur pilotis à 12m de hauteur au dessus d’un précipite. C’est assez  impressionnant, surtout lorsqu’on change de point de vue et qu’on a l’impression que la terrasse se penche légèrement en avant..

La vue sur Kyoto est magnifique surtout en fin de journée.
On trouve également dans ce sanctuaire, la cascade Otowa.  Son eau sacrée est réputée avoir des vertus thérapeutiques et de bonne fortune. L’eau jaillis de 3 « jets » qui apportent chacun la santé, la longévité et le succès dans les études. Après avoir lu les recommandations, on décide de se lancer et on imite les nombreux visiteurs avec notre coupelle en fer qu’on remplie d’eau pour boire. Attention, c’est très mal vu de boire l’eau de chaque jet, car c’est signe de gourmandise. Donc on évite de faire comme le fameux touriste qui a carrément sauté dans le bassin pour remplir des bouteilles !

Japon raissa.fr-87

Japon raissa.fr-94

Les berges de la rivière Kamo-gawa fut notre spot « apéro -diner » la nuit tombée. L’ambiance était très festive et très agréable. La journée les berges sont prises d’assaut par les vélos et les promeneurs.
A Kyoto on c’est régalé avec les Okonomiyaki (les fameuses omelettes japonaises ) ou encore des Yakitoris (des brochettes) aux légumes, calamars, etc.. Je partagerai les adresses dans mon article « pratique » si ça vous intéresse.

Japon-raissa.fr-504

Le lendemain direction Nara (toujours grâce à notre JR Pass) avec un petit crochet par le temple Fushimi Inari Taisha, le sanctuaire des 10 000 torii. C’est le plus gros temple Shinto dédié à la déesse Inari. Pour la petite histoire, les inscriptions au dos des torri sont en réalité des noms de personnes, de sociétés, qui ont financé la pose du torrii afin d’attirer bonne fortune.
Motivés à bloc on décide de faire la randonnée jusqu’au sommet. Les visiteurs se font moins nombreux et on profite de la balade agréable dans la forêt à travers ces torii….

Japon raissa.fr-104

Japon raissa.fr-101

Nara se situe à 40 km au sud de Kyoto. Ancienne capitale du Japon, elle est surtout connue pour ses biches et cerfs qui déambulent en toute liberté dans le grand parc de la ville. Arrivée à l’heure du déjeuner, on décide de pic-niquer dans ce parc. Mais attention aux petites biches gourmandes qui n’hésitent pas à fouiller dans les sacs pour se servir !

Japon raissa.fr-117 Japon raissa.fr-116

On trouve de nombreux monuments historiques de l’ancienne Nara, inscrits au patrimoine mondial de l’humanité dont le célèbre temple Todaiji. Le bâtiment principal, le Daibutsu-den est la plus grande construction en bois au mondeet abrite une statue colossale en bronze d’un bouddha.
La visite nous laisse muet face aux statues et bâtiments gigantesques qui nous entourent.
Mon avis sur Nara est toutefois un peu mitigé. Mis a part la visite du Todaiji je suis restée sur ma fin. Certes nous avions finalement qu’une demie-journée pour tout visiter, je n’ai pas donc pas pu saisir comme je le souhaitais le poids culturel et historique de la ville…

Japon raissa.fr-122

Japon raissa.fr-125

Le lendemain, avant notre train pour Osaka, dernière balade dans Gion, pas sans quelques regrets…
Kyoto reste une ville magnifique, à visiter si possible hors saison touristique (enfin.. si ça existe!). C’est une ville qui a su réveiller mes sens, toujours à l’affût d’un bout de kimono ou le bruit d’une paire de Geta sur les pavés des ruelles de Gion… Oui certes c’est un peu cliché, mais c’est l’une des images que j’avais du Japon » traditionnel », et que j’ai eu la chance d’effleurer durant ce court séjour à Kyoto..

 

Japon raissa.fr-129

Prochain post direction Osaka ! OSS !!

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *