Le voyageur Bleu

Aujourd’hui, petite nouveauté sur le blog: on va parler bouquin. Mais aussi voyage…

Olivia Lapilus est une jeune auteure qui publie cette année son premier roman aux éditions Anyway Editions,  Le Voyageur Bleu. A cette occasion elle  a gentiment accepté de répondre à quelques questions !

OL-Voyageur_Bleu-1Bonjour Olivia, peux-tu te présenter aux lecteurs du blog?

Je suis Olivia Lapilus, je viens de la Guadeloupe et vis à Lille depuis peu après une reconversion professionnelle. J’ai 30 ans mais 20 dans ma tête Emoji. Je suis une passionnée de lecture et d’écriture. J’aime aussi le chocolat et je suis toujours partante pour voyager et découvrir les autres. Je suis persévérante. Je crois que c’est le trait de caractère qui me définit le plus.

D’où te vient cette passion pour l’écriture ?

J’ai toujours eu l’imagination fertile et constamment eu l’esprit en ébullition. Petite, j’écrivais des histoires de fées de quelques pages, pas grand-chose. Paradoxalement, je n’aimais pas la lecture et voyais ma mère dévorer des romans. Je rêvais de faire comme elle et d’en écrire. Pour autant, je trouvais cela fastidieux et ennuyant de s’y mettre. Les livres contenaient beaucoup trop de pages ! Emoji

Il a fallu attendre mon entrée en 6ème pour que je porte un intérêt à la lecture et à l’écriture travaillée. Un professeur de français m’a permis de rencontrer le genre littéraire qui allait me définir: le fantastique et qui plus tard m’a conduite à la fantasy. Je me suis alors mise à écrire avec une amie qui se reconnaîtra et j’ai adoré cela et n’ai jamais arrêté depuis. J’aime m’évader dans un monde que je peux dessiner comme il me plaît et me sortir de la réalité pendant un instant.

Quelles sont tes références littéraires ? Pourquoi ?

Oh la la! Il ne faut pas me poser cette question. La liste est ultra longue! Je suis une lectrice assidue et m’inspire de beaucoup d’auteurs. Mon premier coup de cœur dans le genre fantastique a été pour Sherrilyn Kenyon avec sa saga Le cercle des immortels. Elle a brossé un univers mythologique riche qui me fascine. Vient ensuite Kresley Cole, Larissa Ione et je m’arrête là pour les auteurs américains sinon je n’en finirai pas !

Côté français: Georgia Caldera que ce soit pour son univers fantasy-steampunk ou fantastique, Sophie Jomain pour ses sagas fantastiques touchantes et délirantes, Linda Saint Jalmes, Bettina Nordet et ses personnages surprenants, Amheliie toute jeune auteur mais déjà tant de talent, Lola T, Karen Lad, Thierry Cohen, Marc Levy, Guillaume Musso et bien d’autres.

Mais je ne lis pas que du fantastique heureusement Emoji. Les auteurs classiques anglais m’inspirent aussi comme Jane Austen, Charlotte Brontë, Shakespeare pour Songe d’une nuit d’été.

Et les auteurs plus contemporains qui font de la romance, je n’ai pas honte de le dire oui j’en lis Emoji. C’est un bon moyen de savoir d’écrire certaines émotions: Samantha Young, Jojo Moyes, Diana Gabaldon et sa saga Outlander qui a été une révélation pour moi, Anna Lyra…

Pour l’humour c’est Sophie Kinsella et Louisa Méonis qui sont dans mon top livresque!

Tous ces auteurs me touchent à leur manière et me donnent des idées. Mais elles ne naissent pas qu’avec la lecture. Les films aussi jouent un rôle dans mon écriture car j’aime parfois écrire comme si je faisais le scénario d’un film.

Comment est né « Le Voyageur Bleu » ?

J’écrivais une autre histoire purement fantastique et je n’avais jamais encore essayé le genre fantasy. J’ai juste eu dans la tête une scène qui d’ailleurs n’a toujours pas encore été écrite mais qui le sera dans le tome 3 ou 4 qui sait Emoji.

C’est bien souvent ainsi que je fonctionne. Une scène surgit dans ma tête, je l’écris et à partir d’elle se construit tout le reste. Le Voyageur Bleu a donc eu une première mini version qui était à dominance fantastique. Au final, elle ne m’a absolument pas plu comme si je sentais que cette histoire devait appartenir à un autre genre et je l’ai mise de côté. Jusqu’à ce qu’en 2012, je comprenne que cette histoire devait être autre chose. J’ai repris le tout de A à Z et Catiopé et ses habitants sont nés Emoji.

Aurais-tu des conseils à donner pour celles et ceux qui souhaitent se lancer dans l’écriture ?

Je vais essayer Emoji. Je crois qu’avant tout il faut avoir une idée qui vous tienne à cœur et écrire une histoire que vous même vous pourriez lire et qui vous passionnerait. C’est la base.

Ensuite, oui, construire l’histoire est important mais travailler ses personnages pour qu’ils créent un lien avec le lecteur, que celui-ci s’identifie à eux est tout aussi important. Pour cela, faire des fiches personnages est toujours une bonne idée pour s’habituer à eux et les connaître sur le bout des doigts.

En gros, il faut prendre plaisir à créer et ne pas se limiter. Avec l’écriture tout est possible.

Pour moi, il n’y a pas vraiment de règles, il faut juste se lancer pour découvrir quel genre d’auteur on est. Moi, je ne planifie rien au début, j’ai une idée, je l’écris. Je débute mon roman et après avoir écrit plusieurs pages, je me pose pour écrire le plan et mes fiches personnages quand d’autres planifient tout avant de débuter l’écriture. A Chacun sa façon, à vous de trouver celle qui vous convient le mieux Emoji.

Des futurs projets pour 2016 et les années à venir ?

Le Voyageur Bleu vient de sortir et j’en suis contente. J’espère qu’il trouvera son public.  Pour l’instant, je me consacre à la réécriture d’une histoire fantastique, elle aussi mise de côté il y a bien longtemps et qui est revenue me titiller récemment. J’espère pouvoir un jour vous la dévoiler. J’ai aussi plein d’idées en attente: une fantasy inspirée de la mythologie égyptienne et une histoire fantastique ou urban fantasy, je n’ai pas encore décidé Emoji.

Sur ce blog, on adore les bons plans et les découvertes. As-tu un coup de coeur (culture, musique, lieux,…) à partager ?

Je suis originaire de la Guadeloupe et lilloise d’adoption depuis peu. Je dirai que si vous venez en Guadeloupe, un endroit magnifique pour se baigner serait le Bassin Paradis à Capesterre Belle-eau. A Lille, je pourrais vous parler de la Grand Place etc, les beaux endroits de Lille mais les bars le long de la rue Solferino sont pas mal aussi pour bien s’amuser le soir et faire des rencontres sympas: Le Brooklyn, Le Pasha. J’ajouterai juste que, je suis amatrice de danse latine et le Café latina, rue Masséna, avec son ambiance chaleureuse et sa musique qui donne envie de bouger est un lieu que je fréquente régulièrement, je vous y attends Emoji.

Côté musique j’adore Corinne Bailey Rae qui accompagne souvent mes moments d’écriture.

 

Processed with VSCO with a6 presetQue feriez-vous si une prophétie menaçait votre règne ? Anos, roi tyran de la planète Catiopé, est prêt à tout pour sauvegarder son trône. Il ne peut laisser quiconque détruire tout ce qu’il a mis si longtemps à bâtir et encore moins freiner sa quête du Voyageur bleu. Rien ne peut se mettre entre lui et sa soif de pouvoir. Rien à part le destin…

Vous trouverez le Voyageur Bleu sur Amazon (et version Kindle !), mais aussi sur le site de la Fnac, et toutes les plateformes d’achat E-Book !

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *